Favoriser l'accès à la musique pour tous, faire en sorte qu'elle soit un choix possible pour le plus grand nombre, tel est le projet ambitieux des CMR. Il se traduit par des activités musicales auprès de publics variés : jeunes enfants, personnes âgées ou en situation de handicap, enfants scolarisés, adolescents et adultes dans le cadre des pratiques musicales en amateur.

Rentrée en musique

rentree musique module

A l'occasion de la "Rentrée en musique", les Cmr se sont mobilisés sur l'ensemble du territoire. Ainsi les musiciens intervenants Cmr, en solo, binôme ou trio étaient présents aux côtés des enseignants du 1er degré dans 120 établissements comme à Bourgueil, Roussas (cf.photo), Creil etc. pour un accueil en musique... Lire la suite

Inauguration MMV

inauguration MMV module

Mardi 29 août, les élus locaux et responsables des différentes administrations se sont réunis autour de l'équipe de Montagne et Musique en Vercors pour inaugurer les nouveaux locaux du centre. Comme le précise Hervé de Winne, directeur du centre : "Cette inauguration nous permet de rappeler l'attention portée à l'environnement.... Lire la suite

Intervention aux JMC

jmanagementculturel module

Les Cmr participeront aux Journées du Management Culturel proposées par l'association Dauphine Culture. Frédéric Thomain, Directeur général interviendra, le vendredi 22 septembre lors de la table ronde "Accessibilité : zones périphériques et ruralité"... Lire la suite

Atelier inter-instruments au CAEM de Villers-Saint-Paul

caem villersUn atelier inter-instruments a été mis en place au CAEM de Villers-Saint-Paul (60) en septembre 2016. Le principe de l’atelier est simple : on vient avec son instrument et on apprend à jouer ensemble. Dans cet atelier on s’essaie à l’improvisation, on apprend les structures musicales, on s’exprime, on partage, chacun trouve sa place et prend plaisir à jouer.

Les élèves se sont produits avec leur professeur Youri Requena pour la première fois en public dans le cadre du salon des arts de Villers-Saint-Paul. Les spectateurs pouvaient circuler au fil de l’exposition de tableaux et sculptures en écoutant les musiciens du CAEM. Une vraie réussite, les nombreux applaudissements des spectateurs ont pleinement récompensé le travail fait lors de l’atelier.

cartefrancophonie.png

Porté par l'ensemble des acteurs du réseau CMR, "Cap sur la Francophonie !", projet national de l'année 2011/2012, a mis à l'honneur les cultures francophones. L'ensemble des départements CMR ont ainsi vibré cette saison au rythme des djembés de Guinée, des chants créoles ou des danses québécoises... Retour sur le projet et ses réalisations !

Un site internet : www.capfrancophonie.lescmr.asso.fr

Portail de ressources musicales et plus largement artistiques, mais aussi géographiques et socio-culturelles, le site internet créé pour le projet a permis de suivre son déroulement dans les territoires. Le site restera actif au cours de l'année 2012/2013.

Un partenariat avec les éditions Lugdivine

Les Editions musicales Lugdivine  ont soutenu ce projet par l'impression de cartes postales publicitaires et la mise à disposition, à tarif préférentiel, pour l'ensemble des membres du réseau et de ses partenaires, d'une sélection d'instruments et de supports pédagogiques sur les cultures francophones.

Des rencontres artistiques

Musiciens, élèves et spectateurs ont pu rencontrer des artistes francophones à travers des concerts (Diane Tell et le CAEM du Véron ), des ateliers ("danses africaines" pour les élèves de Boissy Saint Léger) ou encore des spectacles (La Danse de la Hyène programmé en collaboration avec les JMF, pour 600 enfants d'Indre et Loire).

Des partenariats locaux

Les actions ont entraîné des partenariats avec les acteurs culturels locaux : écoles de musique, médiathèques, studios d'enregistrement, ou encore l'association régionale Centre des JMF (Jeunesses Musicales de France).

cdfrancophonie.png

 

Un concours de création de chanson

"Dis-moi comment tu chantes en français..." est le nom de ce concours. 1000 enfants ont illustré en mots et musique leur vision de la francophonie. 13 chansons ont été sélectionnées pour figurer sur le CD de ce concours. Les 36 chansons participantes sont à découvrir sur le site www.capfrancophonie.lescmr.asso.fr/leconcours.html .

 

Des spectacles, contes et autres rencontres musicales

Spectacles, contes et autres rencontres musicales, organisés avec la participation des publics CMR, ont eu pour thème commun la francophonie. Retrouvez une sélection de ces spectacles sur cet encart

Les 12 et 13 mai derniers, 75 membres du réseau CMR se sont retrouvés à l'occasion de l'Assemblée générale 2011, organisée à Saint Paul en Jarez dans la Loire.

Temps d'échange et de partage autour d'ateliers, de débats et de moments musicaux, l'assemblée 2011 avait pour fil rouge la réflexion sur le projet triennal 2013-2015. Les rencontres statutaires se sont déroulées de manière régulière. Les rapports financier et moral et les comptes 2011 ont été adoptés.

Du côté des moments musicaux, les musiciens ont pu s'initier à l'animation d'une jam session, ou encore jouer avec la langage et découvrir des techniques d'écriture spontanée, pendant que certains découvrait un nouvel instrument : le Bao-Pao. Citons également la chorale Musirêve de Sorbiers qui nous a offert un concert de reprise de variétés françaises et internationales.

Un grand merci aux membres de l'association départementale de la Loire, présidée par Jean-Paul Lamarque, pour l'énergie déployée pour faire de cette assemblée, une réussite. 

 

Le Forum de Nivillac, le CAEM de Nivillac et La Lande du Moulin à Sulniac (Morbihan) accueilleront l’Assemblée générale de la Fédération nationale des CMR, les 18 et 19 mai 2013.

Dans le Morbihan, les CMR sont représentés, d'une part, par leur association départementale regroupant 5 musiciens intervenants qui effectuent plus de 50 heures d’intervention musicale chaque semaine au sein de 19 collectivités territoriales et partenaires. Et d'autre part, par le CAEM de Nivillac qui propose 45 heures hebdomadaires d’ateliers musicaux dispensés par 13 professeurs CMR à 110 élèves.

L’Assemblée générale de la Fédération est l’occasion pour les membres du réseau CMR de se réunir pour deux jours d’échanges, de rencontres et de partage. En marge des réunions statutaires, salariés, bénévoles et partenaires du réseau sont en effet invités à participer à des ateliers de pratique musicale ou de réflexion sur les activités CMR. Cette année, le programme intégrera des temps de débats sur la réforme de l’école, les modifications des rythmes scolaires et leurs conséquences. Des moments musicaux viendront, comme à l’accoutumée, ponctuer ce week-end.

Plusieurs ateliers seront proposées le samedi après-midi, auxquels salariés et bénévoles sont invités à participer. Au programme, un atelier permettra aux musiciens de découvrir le Gamelan (cet ensemble instrumental caractéristique des musiques javanaise et sundanaise) avec l’association Ageng. Carnivores Compagnie animera des ateliers invitant au mélange des arts. La soirée musicale du samedi sera proposée par les Filles dans la Cuisine, groupe composé en partie de musiciennes CMR.
 
Autres temps forts de ce week-end, bien sûr, la présentation du rapport d’activité 2012 et le dimanche, l’Assemblée générale avec le rapport du commissaire aux comptes, les rapports financier et moral, les débats et votes.

C'était un engagement de campagne du Chef de l'Etat : la refondation de l'école a fait l'objet d'une vaste concertation, impliquant 23 ministères et de nombreux acteurs et partenaires du monde éducatif, entre le 4 juillet et la fin du mois de septembre.

La Fédération nationale des CMR s'est associée à ces travaux, à travers le Collectif des Associations Partenaires de l'Ecole (CAPE) dont elle est membre, et en participant plus particulièrement aux ateliers dédiés à "Renforcer l'éducation artistique, culturelle et scientifique". Nul besoin en ces lieux de plaider sur l'importance de l'éducation artistique pour le développement des enfants, nous étions tous convaincus.

Les questions relatives aux voies et moyens de sa généralisation à tous les élèves, au rôle de l'Etat dans un contexte de décentralisation accrue, aux parcours éducatifs, à la notion de projet, aux spécificités d'une pédagogie artistique et culturelle, au dyptique quantité/qualité, au conflit temps de l'école/temps de l'éducation culturelle, aux enjeux de la réforme des rythmes scolaires, et enfin à l'intervention extérieure et à son organisation ont en revanche été largement débattues.

Premier employeur en France de musiciens intervenants, dans le temps et le nombre, la Fédération a placé leurs missions au coeur de son projet. Très logiquement donc, nous avons souligné la valeur ajoutée des intervenants extérieurs aux côtés des enseignants, et soutenu plus particulièrement dans ce cadre le distinguo entre les DUMIstes, intervenants associés à l'école et formés à cet effet, et les intervenants extérieurs occasionnels, au titre d'une classe à PAC par exemple. Nous avons exprimé le souhait qu'un rappel en ce sens soit adressé aux Académies, dans l'esprit de la note rédigée, en 1998, par M.Bernard Toulemonde, alors directeur de l'enseignement scolaire.
Le temps de l'éducation artistique est pour nous le temps de la vie, du plus jeune au plus grand âge, au sein des lieux dédiés comme aussi de tous les lieux d'accueil et de vie, dont l'école, sur les temps scolaire, péri et post-scolaire.
Les enseignements artistiques inscrits dans les programmes scolaires (Musique, arts visuels), ponctuent la journée de la classe, en alternance avec les matières dites fondamentales.
Nous avons exprimé des doutes sur l'intérêt pédagogique d'un séquençage de ces deux types d'enseignements en deux blocs successifs, et fait observer en outre que l'idée d'un fléchage systématique des enseignements artistiques sur l'après-midi, parfois exprimée, aurait pour effet de contraindre les musiciens intervenants à travailler à temps partiel.

A l'heure où le projet de loi devrait être proposé, la Fédération des CMR par l'intermédiaire du CAPE, continue de dialoguer et d'émettre des propositions, sur la sollicitation des ministères, pour la mise en application des changements qui seront inscrits dans cette refondation.

Sylvie Bessenay, Directrice de la Fédération des CMR

Sous l'impulsion d'Eric Digaud, coordinateur territorial de l'Ain, le réseau CAEM s'agrandit avec la création du CAEM de Prévessin-Moëns dans le Pays de Gex.

Pour cette première année, les propositions d'ateliers restent modestes avec la mise en place d'un unique atelier d'éveil musical dont Louis-Noël Bobey, assurera le fonctionnement. La proposition d'ateliers du 17ème CAEM du réseau, sera étoffée, sans nul doute, au cours des prochaines années.

Ce CAEM vient compléter l'offre CMR dans le département, qui ne comprenait jusque là que des ateliers en milieu scolaire avec 101 heures d'interventions, assurées par 8 musiciens intervenants, auprès de 11 partenaires.

Plus d'informations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mobilisées pour la refondation de l’École de la République, 
les associations membres du CAPE restent cependant inquiètes

Avec les vingt mouvements d’éducation qu’il regroupe, mouvements laïques d’éducation populaire et pédagogiques, le Collectif des Associations Partenaires de l’Ecole publique (CAPE) rassemble quarante mille associations locales, six cent mille militantes, militants et bénévoles, quatre millions d’adhérents. L’action de ces mouvements bénéficie à plus de huit millions d’enfants. Le CAPE prend ainsi une part active à l’éducation dans, avec et autour de l’École sur l’ensemble du territoire.

Toutes ces associations se mobilisent pour la refondation de l’École de la République parce qu’elles sont convaincues que notre pays a besoin d’une École plus juste et plus efficace, bienveillante et attentive à tous les enfants et coopérant avec les autres acteurs éducatifs. Mais elles sont inquiètes parce que depuis dix ans déjà les subventions de l’État sont en baisse continue et non marginale. L’année 2013 ne dément pas cette tendance.

Elles sont d’autant plus inquiètes que cette tendance est identique pour les collectivités locales confrontées aux mêmes difficultés budgétaires. Nos associations n’ignorent rien de la situation économique. Elles la vivent chaque jour avec les habitants qu’elles rassemblent et soutiennent dans leur action collective. 

  • Mais le risque est grand à voir perdurer une telle tendance et nous appelons à un véritable sursaut pour en inverser le cours dangereux.
  • Dangereux parce que toute volonté réformatrice, et particulièrement celle concernant l’Ecole, a besoin du concours des citoyens,
  • Dangereux parce qu’à l’heure de la défiance qui s’amplifie à l’égard des institutions de la République et la capacité à peser sur le cours des choses, la vie associative est un terrain fertile de confiance, de vie collective et de pouvoir d’agir.
  • Dangereux parce que le combat collectif contre la fatalité sociale et l’accroissement des inégalités et l’échec scolaire appelle la mobilisation des acteurs publics et de la société civile organisée.

Aussi, nous demandons solennellement aux responsables politiques nationaux et territoriaux de tout mettre en œuvre pour rétablir une capacité réelle et pérenne de soutien à la vie associative.

Détour par l'inauguration du centre Pôle Sud, lieu d'enseignement, de formation, de répétition, d'éveil et d'épanouissement musical à Saint Vincent de Tyrosse.

Ce lieu unique fait le pari de croiser des méthodes d'enseignement et des habitudes de pratiques différentes et pour se faire accueille en un même lieu : le conservatoire des Landes, l'association Landes Musiques Amplifiées et les CMR-Landes.

Pour visualiser la vidéo de l'inauguration c'est ici.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de la MACS, communauté de communes Maremne Adour Côte-Sud. 

Le centre Musiflore fait sa rentrée...

champmusiflore.jpg

Le centre Musiflore, après une pause hivernale, accueille cette semaine les premières "classes découverte" de l'année 2014. Le planning d'un des plus importants employeurs du territoire est chargé, et les projets ne manquent pas !

Musiflore a entériné cette année un partenariat avec l'association locale l'Atelier des Baltringues dont le but est d'oeuvrer au développement et à la fabrication d'objets utilitaires ou artistiques à partir de matériaux obsolètes et de déchets. Plus généralement, l'Atelier des Baltringues sensibilise aux principes de récupération, de sobriété et des limitations des gaspillages. Pour permettre à ses membres de se retrouver, le centre met un atelier à disposition de l'association.

En 2014, le centre Musiflore place aussi la cuisine au centre de ses préoccupations, avec la rénovation de l'espace dédié à la confection des repas mais aussi grâce à l'embauche d'un chef cuisinier pour permettre aux enfants et groupes présents de découvrir de nouvelles saveurs. L'objectif étant de proposer des repas cuisinés à base de produits locaux, billogiques et de saison et de sensibiliser les enfants aux impératifs liés à la protection de l'environnement.

Et ce n'est pas tout... Cette année le centre ouvre ses portes aux artistes pour des résidences qui font sens et allient projets scéniques et travail avec les enfants. Ainsi nous accueillerons par exemple régulièrement Sébastien Lefrançois, directeur et sa compagnie Trafic de Styles (http://traficdestyles.canalblog.com/ ), basée à Paris, pour des répétitions et des représentations aux enfants présents sur le centre avec leur classe.

Bien sûr, nous poursuivrons l'aventure avec Objectif Sciences International (http://www.vacances-scientifiques.com/ ) qui posera cette année encore, dans notre coin de nature préservée, ses drôles de drones et autres merveilles scientifiques. Un scoop : un séjour "musique et sciences" pourrait bien voir le jour !...

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette année qui s'annonce, vous l'aurez compris, riche en projets, l'équipe de Musiflore se tient à votre disposition au 04 75 46 44 86 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." target="_blank">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .

Restant à votre disposition,

Magali Buisson, Directrice du centre 

Les CMR formation, créés en 2010, proposent des actions de formation aux professionnels en lien avec l'activité des CMR, favorisant ainsi l'offre d'interventions musicales de qualité pour tous les publics.

Dans ce cadre, les CMR Formation ont été sollicité par l'association Le Bastion dans le Doubs, pour organiser un stage de formation "Accompagnement des pratiques". L'objectif de ce stage, qui aura lieu les 6,7 et 8 juin 2014 à la Rodia, sous la houlette de Philippe Brégand, musicien conseil, est la formation de formateur afin d'appréhender les particularités de la posture de musicien conseil dans l'accompagnement de groupe. Cette session d'initiation présentera la mise en situation de l'intervenant musicien conseil à travers l'observation d'une intervention et l'expérimentation du travail de musicien conseil sur des groupes test.

Plus d'informations : www.lebastion.org/stages

Depuis le 15 octobre 2014, Musica'Loue a rejoint le réseau CMR en tant qu'association affiliée.L'association intercommunale de danse et musique en Val de Loue "Musica'Loue" est une association loi 1901 qui souhaite apporter un service de qualité autour de la musique et de la danse en milieu rural.

Elle propose aux enfants comme aux adultes des cantons du Val d'Amour (Jura) et de Quingey (Doubs) : des séances d'initiation à un instrument par des cours individuels et collectifs, des orchestres pour que les enfants puissent pratiquer en grooupe, un atelier d'improvisation pour que les adultes puissent pratiquer dans un cadre collectif, de la danse afro-contemporaine.

L'orientation pédagogique de l'association est de proposer une formule associant cours collectif à deux voir trois élèves avec le professuer d'un même instrument et un atelier hebdomadaire mélangeant tous les instruments.

Le choix de développer le travail de groupe, la MAO et de limiter les cours individuels a orienté Musica'Loue vers les CMR.

L'association gérée par une équipe de 9 bénévoles et dirigé par Gabriel Joliot, compte 150 élèves et emploie 14 professeurs de musique et une de danse.

Plus di'nformations sur www.musicaloue.com  

En marge de leur Assemblée générale qui s'est deroulée les 16,17 et 18 mai 2014, les CMR ont organisé une table ronde, le samedi 17 mai 2014 sur le thème de "La musique à l'école et le musicien intervenant".

Plébiscitée pour ses vertus propres comme pour ses effets induits sur la réussite scolaire, l'éducation culturelle et artistique constitue une mission prioritaire commune des ministères chargés de l'Education nationale et de la Culture. Acteurs de longue date de l'éducation musicale au sein des écoles, les CMR s'associent à cette dynamique et ont proposé, le samedi 17 mai 2014, une table ronde sur le thème de "la musique à l'école et le musicien intervenant". Ce temps d'échange, ouvert à nos partenaires -associations et collectivités- et à l'ensemble des acteurs de l'éducation à l'école, a permi de mener une réflxion sur le métier de musicien intervenant et ses possibles évolutions.

Quel peut-être le rôle du musicien intervenant dans la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires, que pourront impliquer pour ces professionnels la redéfinition en cours des programmes scolaires? Quelle place à l'avenir pour la musique dans les programmes scolaires?

Pour aborder ces questions, trois acteurs majeurs de cette thématique étaient présents : Alain Desseigne, directeur du CFMI de Lyon et Président du conseil des CFMI, Vincent Maestracci, inspecteur général de l'éducation nationale, doyen du groupe "Enseignements et éducation artistiques" et Alain Loiseau, Chef de l'inspection de la création artistique au Ministère de la Culture et de la Communication, ainsi que Déborah Münzer, maire adjointe à la culture de la ville de Nogent-sur-Marne. 

En marge de leur Assemblée Générale, les CMR, premier employeur de musiciens intervenants en France, organisent une table ronde, le samedi 16 mai 2015 sur "Les parcours d'éducation artistique et culturelle".

Les parcours d'éducation artistique et culturelle sont inscrits dans la loi de Refondation de l'école, et constituent une priorité conjointe desministères chargés de l'Education nationale et de la Culture. Acteurs de longue date de l'éducation musicale, les CMR s'associent à cette dynamique et proposent, le samedi 16 mai 2015, une table ronde sur ce thème. Nous invitions dans ce temps d'échange ouvert à nos partenaires -associations et collectivités- et à l'ensemble des acteurs de l'éducation musicale, à replacer les parcours d'éducation artistique et culturelle dans l'histoire des politiques culturelles et à explorer leur articulation entre le temps scolaire, péri et extra-scolaire et tout au long de la vie.

En accès libre sur réservation, cette table ronde, se tiendra, le 16 mai 2015 à 15h30, à l'Auberge de Jeunesse Yves Robert Paris Pajol (Paris 18e). Elle sera précédée à 14h, par la présentation du rapport d'activité 2014 des CMR, puis à 14h30, du lancement officiel du projet national "Allumi'son", les CMR s'associant par ce projet à "l'année internationale de la Lumière et des techniques utilisant la lumière" proclamée par l'ONU pour 2015.

Plus d'informations sur cet événement

Réservations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser." target="_blank">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  ou 01 48 73 30 83 

Ressources/ Archives

publication

Pour visualiser les publications cliquez ici
Pour visualiser les archives cliquez ici

Retrouvez les différentes publications - Interlignes, documentation de présentation des activités, projet fédéral- et archives de la fédération en cliquant sur les liens suivants.

Agenda

picto date23 au 26 octobre 2017 : Formation "Intervention musicale en médico-social : fondamentaux et immersion" proposée par les CMR-Formation à Paris

Animé par Myriam Beaufrère, coordinatrice CMR du Médico-social, l'objectif du stage est de permettre aux participants d'appréhender l'intervention musicale auprès d'un public spécialisé, d'acquérir les bases d'une pédagogie adaptée et de mettre en pratique les acquis de la formation en situation professionnelle. Plus d'informations : kathleen.marthely(arobase)lescmr.asso.fr