table ronde2015

 

TABLE RONDE

Samedi 21 mai – 15h30 /// "Faire collectif"

 

 

Pour la troisième année consécutive l’assemblée générale organise un temps de réflexions, d’informations et d’échanges. Ces événements fédérateurs visent à ouvrir le débat sur des sujets d’actualités qui touchent de près aux domaines éducatifs, pédagogiques, artistiques et populaires, ainsi qu’à offrir une meilleure visibilité de l’action de notre association. Diminution des dotations de l’Etat, budgets des collectivités en berne, secteur associatif affaibli, éducation artistique touchée, c’est dans ce contexte compliqué que les CMR s’attachent à faire vivre le métier de musicien intervenant. Les nouveaux dispositifs (PEAC, PEDT) et décrets (Refondation de l’école) demandent une perpétuelle adaptation du métier de musicien intervenant et de nos modes opératoires. La force du collectif est essentielle dans cette aventure, c’est pourquoi nous avons choisi pour cette édition 2016 la thématique du « Faire collectif ». A cette occasion, nous vous invitons à venir découvrir les présentations de chacun des intervenants et à y réagir.

Composition du plateau :

Le collectif dans les pédagogies de groupes

David Konopnicki, formateur pour le collectif RPM, coordinateur du département musiques actuelles de Clamart, conseiller artistique musiques actuelles à l’ARIAM.

 

David Konopnicki abordera la pratique musicale collective comme un des enjeux majeurs de la formation instrumentale et vocale. Une question est nécessairement de savoir pourquoi, et quelles pratiques pédagogiques seraient adaptées. Comment, d'une somme d'individus, créer une dimension collective au service de l'oeuvre ?

 

Le collectif dans des modes d'apprentissage et de partage des savoirs musicaux

François Ribac, compositeur de théâtre musical et sociologue, maître de conférences à l'Université de Bourgogne-Franche-Comté, laboratoire Cimeos.

 

François Ribac étudie en profondeur les modes d'apprentissage et de partage des savoirs que l'on trouve dans les musiques et les cultures populaires. Après un bref rappel historique, intégrant son analyse dans un contexte particulier, le défi sera de savoir qu'est-ce que la numérisation de la musique et l'essor du web ont eu comme conséquences dans les modes de production et de diffusion des artistes. Au-delà de ces observations, l'enjeu sera avant tout de mieux connaître les nouveaux modes de communication entre musiciens, dans leurs projets de créations collectives.

 

Le collectif dans l’action publique

Daniel Auverlot, Docteur en sciences sociales EHESS, il a été IA-DSDEN puis Inspecteur Général de l’Education nationale. Aujourd’hui sous-directeur des évaluations et de la performance scolaire au cabinet du ministère de l’Education nationale.

 

Daniel Auverlot, partant d'un cas concret (mise en oeuvre d'un nouvel outil numérique pour la réalisation d'une étude sur 1600 élèves), présentera la notion de collectif au sein d'institutions publiques. Là encore, le collectif revient. Il est une des clés de réussite de l'action publique. Comment coordonner des services aux cultures professionnelles parfois très différentes... au service du projet !

 

Le collectif et l’éducation populaire

Christian Maurel, intervenant à l’université Populaire du Pays d’Aix et chercheur associé au LISRA. Auteur de « Education populaire et puissance d’agir » et « Education populaire et travail de la culture ». Cofondateur et co-animateur du collectif national "Education Populaire et Transformation Sociale ".

 

Christian Maurel dressera les conditions d'actions d'un système démocratique, élément fondateur des valeurs d'éducation populaire. C'est également l'idée que le projet, quel qu'il soit, est générateur de collectif; et qu'il nécessite cependant d'aborder dans les diverses formes d'organisations populaires, la question de la gouvernance, du chef de projet, qu'il n'hésite pas à comparer au chef d'orchestre. Enfin, sera traité la question du réseau d'associations, fédérées dans un projet global, en proposant une analyse de bonnes pratiques, qu'il a pu observer dans ses nombreuses expériences.