À partir des premières actions musicales organisées durant l’Occupation dans le Vaucluse, les Centres Musicaux Ruraux ont créé des concerts éducatifs et des colonies musicales, aboutissant à la déclaration officielle de la fédération en 1948.
 

Sous l’impulsion du violoncelliste Jacques Serres et du compositeur Émile Damais, tous deux cofondateurs, la fédération se développe rapidement, parrainée par des personnalités comme Arthur Honegger, Henri Sauguet, Georges Thill et Jean Guehenno.Pionniers dans la mise en place d’activités visant à rendre la musique accessible au plus grand nombre, les CMR créent le métier de musicien intervenant à l’école, assorti de l’ouverture d’un centre de formation professionnelle en 1953.Par la suite, les premières classes de découverte à dominante musicale sont créées à Crupies (Drôme) en 1976, puis dans les autres centres permanents à Autrans (Isère), Burlats (Tarn) et Auzet (Alpes de Haute Provence).Soucieux d’élargir l’offre d’éducation et de pratique musicales, les CMR développent le concept des CAEM, dont le premier ouvre en 1987 à Valréas (Vaucluse).Dans le même temps, des ateliers d’art-thérapie sont mis en place dans la Creuse.À partir de 1991, des animations musicales voient le jour dans les crèches, complétées de la formation du personnel, dans les Landes et dans le Cher.C’est autour de ces domaines d’intervention que la Fédération nationale des CMR poursuit son action, guidée depuis 1999 par un projet d’orientation “Vers un projet global de l’intervention musicale”.Aujourd’hui, Jean-Louis Davicino préside les CMR et Frédéric Thomain en assure la direction.

 

Quelques repères

1943 Oppède-le-Vieux (84) est le berceau des premières chorales et des cours d'initiation musicale créés par Jacques Serres.
1945 Organisation des premiers stages musicaux d'initiation et de perfectionnement.
1947 Premières colonies de vacances musicales.
1948 Déclaration des Centres Musicaux Ruraux de France, le 9 novembre.
1950 La fédération est agréée "Jeunesse et éducation populaire" par le ministère de la Jeunesse et des Sports.
1953 Création d'un centre de formation professionnelle pour éducateurs au CREPS de Montry (Seine-et-Marne).
1966 Pose de la première pierre du Centre Musique et Découverte de Crupies (Drôme).
1968 Adhésion au FONJEP.
1971 Patronage permanent du Ministère de la Culture.
1972 Ouverture du Centre Musique et Découverte de Crupies (Drôme) ; membre fondateur d'Uniformation.
1979 Adhésion au CCOMCEN.
1982 Première convention avec le Ministère de la Culture.
1984 Habilitation par le Ministère de l'Éducation nationale BO n°1 du 03/01/85.
1987 Création du premier CAEM (Carrefour d'Animation et d'Expression Musicales) dans le Vaucluse.
1990 Acquisition d'un nouveau Centre Musique et Découverte  à Autrans (Isère);
convention entre les CMR et l'Université Paris X pour une formation universitaire de second cycle niveau licence.
1991 Expérimentation dans les Landes et le Cher d'interventions musicales dans les crèches et de formation de leur personnel.
1992 Inauguration d'un auditorium CMR en milieu rural à Crupies dans la Drôme.
1996 Ouverture d'un nouveau Centre Musique et Découverte  à Burlats (Tarn).
1997 Ouverture d'un nouveau Centre Musique et Découverte  à Auzet (Alpes-de-Haute-Provence).
1999 Adoption du projet fédéral « Vers un projet global de l’intervention musicale ».
2001 Première convention pluriannuelle d'objectifs avec le Ministère de la Culture. 
2004 Premières actions du projet artistique et solidaire avec l'Uruguay.
2007 Agrément national d’association éducative complémentaire de l’Enseignement public.
2008 La Fédération Nationale des Centres Musicaux Ruraux devient la Fédération nationale des CMR avec généralisation de l'acronyme "les CMR".